Goju Ittai

image kanji goju ittai

Dureté et souplesse réunies

En utilisant le Shorinji Kempo on apprend à réagir au moment opportun et de manière adaptée à la situation présente, ce qui permet de prendre le dessus sur les émotions de son adversaire.

Les techniques de Shorinji Kempo répondent à toutes sortes de situations, et pour faire une classification on peut les séparer en méthodes dure et en méthodes souples. Le Goho ou méthodes dures est axé sur les frappes, les coups de poing et de pied, alors que le Juho ou méthodes souples est axé sur l’esquive, l’équilibre, les prises et les pressions de certains points sensibles.

Au Shorinji Kempo, Goho et Juho sont utilisés en fonction de la situation.
Si quelqu’un vous attrape par le col de votre chemise, il ne viendrait pas à l’esprit d’;utiliser une technique de Goho pour le frapper. De la même manière, si quelqu’un vous assène un coup de poing, des techniques de Juho seules ne sauraient être efficaces. Cette alternance Goho/Juho en fonction de la situation est une des spécificités du Shorinji Kempo et est connu sous le terme Goju Ittai (Dureté et souplesse réunies).

Un jour, un homme, qui avait endurci sa chair et ses os aux techniques de casse, vint trouver So Doshin et lui demanda: Combien de tuiles pouvez-vous casser ? . So Doshin lui répondit: Au Shorinji Kempo, nous favorisons la protection de notre corps et l’évitement des coups plutôt que l’endurcissement.

Voyant que l’homme avait un avis différent sur la question, So Doshin lui demanda: Si nous ne pouvions tomber d’accord, et que j’essayais de vous mettre à la porte en vous prenant par la main,que feriez-vous ? Ce faisant, il attrapa un des poignets de l’homme avec ses deux mains et commença à tirer. L’homme chercha à se dégager pendant un moment, et soudainement commen&ccedila à donner des coups de poings de sa main restée libre. A ce moment, So Doshin utilisa une technique appelée katate kannuki nage, pour saisir son poignet et projeter l’homme. Une fois que l’homme se fut relevé, So Doshin, laissa l’homme saisir sa main. Quand celui-ci essaya de le tirer, So Doshin utilisa maki kote pour bloquer le poignet de son adversaire et l’amener à terre. En le maintenant au sol, So Doshin entama un coup de pied et dit:

Si je voulais vous faire perdre connaissance, je n’aurais qu’à vous frapper ainsi. La raison pour laquelle je ne cherche pas à endurcir mon corps est que je ne trouve pas cela nécessaire.

L’homme repartit, apparemment convaincu.

Pour expliquer les distinctions entre les techniques dures et les techniques souples en fonction de l’approche de l’adversaire, So Doshin avait l’habitude de dire: La stratégie est une chose qui change . Plus encore, il ne cantonnait pas le concept de Goju Ittai aux seules techniques physiques, en disant: L’essence du Shorinji Kempo est une chose qui peut être appliqué dans la vie de tous les jours.